PLAISSAN

Il y a 50 ans - Les activités

 

Les activités permanentes

Il y avait de très nombreuses activités à Plaissan dans les années cinquante.

Nous trouvions : une boulangerie , deux boucheries , quatre épiceries , une droguerie , un tabac , un marchand de journaux , un salon de coiffure , un bistrot , deux garagistes faisant également station essence , un tonnelier , un cordonnier , un maréchal-ferrand forgeron réparateur de vélo , trois entreprises de maçonnerie , une coopérative distillerie , une usine électricité , la poste (sur la route de Clermont), deux classes distinctes d'école primaire , une école maternelle , une garderie enfantine , une entreprise de transport en commun , une entreprise de transport de vin , un réparateur électricité , deux lignes distinctes de transport en commun ( Montpellier 2 A/R par jour , Béziers 1 A/R par jour), un courtier en vin et son laboratoire, une entreprise de confection de cagette.

Il y avait aussi Mr le curé qui était installé dans son presbytère.

Quelques commerces itinérants venaient s'installer sur la place:

Deux jardiniers, un marchand de chaussures, un marchand de vêtements, une boulangerie chevaline , un poissonnier , un estamaïre.

(Avec les informations que vous me communiquerez, je finirai de remplir cette page).

Les Vendanges

Pour les vendanges , de très nombreux travailleurs saisonniers venaient d'Espagne , de Sète , ou de la montagne;

Le départ pour la vendange était un moment de très grande animation dans le village, les "colles" installées sur des charrettes tirées par des chevaux ou sur des plateaux de camionnettes s'interpellées joyeusement. Durant la journée , des véhicules surchargés de comporte faisaient d'incessant aller et retour entre la vigne et les caves particuliéres , les foules-pompes s'activaient à remplir les cuves et les foudres, parfois le trillol (foulage de la vendange avec les pieds) était utilisé.

En fin de journée, lorsque la "colle" était rentrée , commencait le travail de la cave (décuvage, mise en pressoir, pressurage, nettoyage des comportes). L'odeur du marc qui flottait dans les rues, le cliqueti des pressoir, créaient une ambiance particuliére.

Les raisins de table

La periode des raisins de table commencait fin juillet (aux alentours de la féte de Plaissan qui se tenait le dernier dimanche de Juillet) avec la récolte des chasselas précoces. Durant tout le mois d'aout , presque tous les magasins de Plaissan etaient grandements ouverts et les familles s'activaient à trier le raisin et à l'emballage. D'énormes camions commandés par les expéditeurs du coin , passaient dans les rues et procédaient au ramassage des cagettes pleines. Début septembre cette cueillette étaient interrompue pour les vendanges. Mais à la fin des vendanges , c'était la période des servants et le cycle cueillette, tri des raisins, emballage, expédition reprenait de plus belle jusqu'a la période de Toussaint voire 11 novembre.

Ainsi l'on peut dire que depuis le 1 Aout jusqu'au 1 Novembre, le village vivait une intense activité.